Adolescent curieux, passionné de sciences et techniques, j’ai été orienté vers des études supérieures scientifiques, malgré un intérêt personnel croissant pour les sciences humaines, la philosophie.

Au début de ma carrière (1980 – 1992), j’ai exercé différentes fonctions en tant qu’Ingénieur Télécom : prospective, marketing, chez un opérateur et en PME. Déjà plus intéressé par ce que les hommes font des techniques que par les outils eux-mêmes.

J’ai créé mon cabinet de conseil, formation et accompagnement en 1992. J’ai gardé un intérêt et des liens forts avec le monde de la recherche et l’innovation, les questions de croisement des savoirs et des pratiques, des autodidactes aux « bac + 10 ».

J’ai commencé dès 1992 à me former aux approches humanistes par la Gestalt (Gestalt-Praticien EPG en 1995), puis via différents stages. En 2003-2004 je suis passé par la case Université, souhaitant faire le lien avec la culture et les pratiques des entreprises en matière de ressources humaines et ingénierie de formation (Master SIFA). En 2009-2010 formation au coaching systémique, puis en 2012-2014,  3e cycle Gestalt Thérapeute proposé par gestalt+ à Rennes (28 jours relation + 22 jours psychopathologie).

Thierry-Merle-2012Aujourd’hui, à 58 ans, je me sens toujours curieux, « en apprentissage de la vie », passionné par les gens, dans toute la variété de l’humanité, et habité par un mélange salé/sucré :

Conscience des souffrances souvent cachées que peuvent vivre mes semblables,  traumatismes objectifs et angoisses plus intérieures,

Optimisme fondamental sur la nature humaine et notre capacité à générer du bien-être, corps, cœur et tête réunis, à retrouver sérénité et envies d’agir.

Ma capacité à vous accompagner s’appuie bien entendu sur ces deux « jambes », même lorsque nous sommes dans les cadres de l’orientation professionnelle, du coaching, de la régulation d’équipe, du changement dans les organisations.

A propos de corps, le mien s’est aussi « construit » par la pratique des arts martiaux chinois (du « Kung-Fu » au « Tai-Chi-Chuan »), et par une formation longue en « évolution par les techniques du toucher » (Jean-Louis Abrassard).